Les pirates des ondes

La chasse aux radios pirates en Suisse est ouverte.

Alternatifs ou amateurs de musique branchée, ils s'emparent des ondes. Radio Chat Noir, Radio Perturbation, La Voix de Zurich, ces émissions clandestines contournent le monopole de la Confédération. C'est alors une chasse aux pirates qui démarre. Les PTT sillonnent les rues de Lausanne ou de Zurich afin de brouiller ces ondes illégales.

D'ailleurs, sur le plateau de ce Tell Quel diffusé en septembre 1979, Armin Walpen, chef du service radio et télévision du Département fédéral des transports, de la communication et de l'énergie, craint que ces radios pirates ne «bouleversent la presse, le cinéma et le livre», et n'aient même «des effets sur le système social, politique et économique» du pays.

Armin Walpen, nommé Directeur général de la SSR de 1996 à 2009, est né en 1948 à Reckingen en Valais. Après des études de droit à l'Université de Fribourg, il devient collaborateur, puis chef du service radio et télévision – précurseur de l'OFCOM – du Département fédéral des Transports, des Communications et de l'Energie. Il enseigne également le droit des médias à l'Université de Fribourg. De 1988 à 1991, Armin Walpen dirige le secteur audiovisuel du Tages-Anzeiger, Zurich, en qualité de chef de rubrique. De 1991 à 1996, il est en charge du secrétariat général du Département fédéral de justice et police (DFJP).

  • Réalisateur: Francis Luisier