John Cage

John Cage en Suisse en 1990.

Au mois de mai 1990, un groupe de musiciens joue une oeuvre de John Cage à Wetzikon, en Suisse, en présence du compositeur d'avant-garde américain. On y entendra un piano "préparé" (piano dont le son est modifié par l'introduction de boulons ou d'autres objets entre ses cordes) et 14 autres instruments. Le reportage ayant perdu son commentaire, on n'en saura pas plus sur l'événement musical.

Dans une interview donnée en anglais, John Cage réaffirme qu'il n'a jamais été dans sa vie de musicien attiré par l'harmonie. Il confie cependant avoir récemment découvert que le son lui-même était harmonieux et que par conséquent, il était impossible de produire du son sans produire de l'harmonie.

Né à Los Angeles le 5 septembre 1912, John Cage est un compositeur expérimental. Artiste multiforme, passionné par les arts plastiques, l'architecture, la danse, le théâtre, la poésie ou la philosophie bouddhiste, il est proche de  formes d'expression qui se développeront dans le happening, la performance et les installations. Lors de sa formation musicale (il a notamment eu pour maître Arnold Schönberg), il se heurte à à ce qu'il nomme "le mur de l'harmonie".  Brisant la logique de la composition, il introduit dans sa musique des éléments aléatoires et divers matériaux comme les bruits, les sons, les silences, les gestes ou les mots.

John Cage meurt à New York le 12 août 1992.