50 ans d'alpage

Bernard Bovet.

Agé de 71 ans, l’armailli Bernard Bovet passe son dernier été à l’alpage après 50 ans d’activité.

Prêts à prendre la relève, deux jeunes armaillis, vêtus du traditionnel bredzon, évoque leur premières impressions: « Je préfère être là qu’au bord de la mer», « c’est le bonheur», «on est indépendant, personne qui nous emmerde».

L’armailli Bovet lui met en garde les jeunes : «il ne faut pas avoir peur du travail ». Il parle aussi de l’ambiance particulière des montagnes «On aime cette paix, cette sérénité de l’alpe» .

A la fin de ce reportage du Téléjournal du 2 août 89, les deux jeunes armaillis entonnent un chant traditionnel fribourgeois. Bienvenue à l'alpage !

  • Journaliste: Pierre-Alain Bovet