La disparition du Che

Le journaliste du Canard enchaîné Maurice Lebesque en 1965.

En avril 1964, lors de son interview de Che Guevara, alors ministre cubain de l'industrie, le journaliste Jean Dumur pose cette question : "Est-ce que Cuba aide les révolutionnaires d'Amérique latine?" "Moralement, seulement" répond Guevara, ajoutant que Cuba considère la lutte de ces pays comme juste.

Moins d'un an plus tard, le Che disparaît subitement de la vie publique cubaine. La version officielle présentée par Castro, selon laquelle il a quitté Cuba pour aider à la révolution en Amérique latine, est d'abord prise avec précaution et parfois scepticisme. On sait en effet que des divergences grandissantes opposaient ces deux hommes incarnant des visions très différentes de la révolution. En octobre 1965, l'émission Le Point accueille le journaliste Maurice Lebesque, dit Morvan-Lebesque, qui rentre justement d'un séjour à Cuba. Cet éditorialiste du Canard enchaîné livre sa version des événements. 

  • Journaliste: Jean Dumur