Mailles en folie

En 1969, la mode estivale se met au tricot.

"Etre styliste, c'est oser exprimer sa personnalité", confie la Neuchâteloise Eliane Schenk. C'est aussi oser un métier difficile, hors du commun, au risque de se faire couper les vivres par sa famille qui n'approuve pas ce choix. Mais Eliane Schenk s'accroche à son rêve et connaît un certain succès international. Ses modèles sont repris en Espagne et en Russie notamment.

On pourrait ajouter qu'être mannequin c'est parfois risquer des poses improbables sur des rochers peu accueillants du bord du lac....A vous de juger ces maillots de bain en tricot au style original, pas vraiment démodé.

  • Présentatrice: Claude Evelyne
    Journaliste: Catherine Borel