Les Catherinettes

La ronde des Catherinettes.

La veille du 25 novembre, vêtues d’une pèlerine noire, elles se faufilent dans les rues d’Estavayer-le-Lac à la nuit tombée… Ce sont les Catherinettes, les jeunes filles célibataires de la ville qui font la ronde et, sous les fenêtres des jeunes hommes de plus de 25 ans, chantent la complainte de Sainte-Catherine d’Alexandrie dont voici le début:

Sainte Catherine était fille du roi.
Ave Maria, Sancta Catharina !
Sa mère était catholique, son père ne l’était pas
Ave Maria, Sancta Catharina !
Un jour qu’elle était en prière, son père l’y trouva.
Ave Maria, Sancta Catharina !….

Pour récompense, les Catherinettes recevront des bonbons, des pièces de monnaie… ou des seaux d’eau et qui sait, elles trouveront peut-être un mari.

En 1976, le monde change mais la tradition demeure bien vivante dans cette petite bourgade fribourgeoise. Pas étonnant car comme ce sujet de l’émission Courrier romand nous l'apprend: Estavayer est ville de coutume.