Un été pourri

L'été 1960 sous la pluie.

L’été 1960 fut un été pourri. Comment expliquer une telle persistance du mauvais temps ? Continent sans visa donne la parole aux gens de la rue.

Les hypothèses vont bon train et surprennent: le mauvais temps serait-il un signe avant-coureur de la fin du monde? Une conséquence des perturbations politiques en Afrique? Les essais de bombes atomiques n'auraient-ils pas une influence sur ces dérangements climatiques?

  • Journaliste: François Enderlin