Jacques Prévert

Rendez-vous dans l'appartement du poète à Paris.

A 61 ans, Jacques Prévert ne se prend toujours pas trop au sérieux. C'est dans son appartement parisien et entouré de peintures surréalistes que le poète répond, ou plutôt ne répond pas, aux questions qu'on lui pose.

Facétieux et un brin provocateur, l'artisan, ainsi qu'il se décrit lui-même, nous parle de son plaisir d'écrire, de la beauté des êtres et de la connerie du monde. Au cours de ce quasi-monologue, Jacques Prévert dévoile l'inventivité et l'originalité de sa pensée.

Ce document a été diffusé à l'antenne sous le titre: Inventaire.

«Le temps perdu

Devant la porte de l'usine le travailleur soudain s'arrête le beau temps l'a tiré par la veste et comme il se retourne et regarde le soleil tout rouge tout rond souriant dans son ciel de plomb il cligne de l'oeil familièrement Dis donc camarade Soleil tu ne trouves pas que c'est plutôt con de donner une journée pareille à un patron?»

Jacques Prévert naît le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine. Son enfance se déroule à Paris où son père l'initie au théâtre et sa mère à la lecture.

Dès 1918, le poète français fréquente les surréalistes, mais sans véritablement faire partie d'un groupe. Il refusera toute sa vie les appartenances, les systèmes et les définitions. Du surréalisme, sa poésie conserve la liberté, le non-respect des conventions et les thèmes du quotidien. Par contre, Prévert se veut accessible à tous: son écriture simple et imagée met en scène la fantaisie et l'humour du langage populaire.

Paroles, son premier recueil, est publié en 1946 et connaît un succès considérable qui ne s'est pas encore démenti! L'amour et la guerre sont les thèmes principaux de ces textes débordant de jeux de mots et de sons. Le musicien Joseph Kosma mettra d'ailleurs en musique certains poèmes, dont le célèbre Les Feuilles mortes.

L'écrivain travaille également beaucoup pour le cinéma. Il écrit les scénarios et dialogues des plus grands films français des années quarante comme Quai des brumes» ou encore Les Enfants du paradis de Marcel Carné.

Le 12 octobre 1948, c'est le drame, Jacques Prévert tombe d'une porte-fenêtre. Il conserve d'importantes séquelles neurologiques de son coma et ne peut plus écrire. Le poète se met alors aux collages dans une évolution finalement naturelle de son écriture construite d'images, de superpositions et de coupures.

Les thèmes les plus importants de ses œuvres sont l'enfance, l'amour, la liberté voire la subversion, mais aussi l'engagement politique. Prévert se met du côté des plus démunis contre les élites, l'armée, le clergé… Le conte pour enfants Lettre des îles Baladar, publié en 1952, dénonce le colonialisme.

C'est dans la campagne normande que Jacques Prévert finit ses jours et meurt le 12 avril 1977 à Omonville-la-Petite.

  • Journaliste: Claude Mossé
    Réalisateur: Claude Goretta