Continents sans visa

Lancé le 6 novembre 1959, le magazine d'information mensuel Continents sans Visa, à l'instar de ses modèles Panorama (BBC) ou Cinq Colonnes à la Une (ORTF), devient l'émission phare de la TSR dans les années 60.

Ces grands reportages, tournés en Suisse et dans le monde, portent principalement sur des questions de politique et de société.

Au début des années 60, la technique de tournage du « cinéma vérité » (ou « cinéma direct ») s'impose comme un modèle adapté à la télévision, privilégiant une approche humaine pour capter la réalité. Cette façon de tourner est stimulée par le développement révolutionnaire et l'allègement des matériels de prises de vues ou du son, habilement maîtrisés par des cameramen doués qui feront la renommée de la TSR.

François Bardet, Gilbert Bovay, Jean-Claude Diserens, Claude Goretta et Jean-Jacques Lagrange furent les cinq créateurs de ce magazine dirigée par Alexandre Burger.

514 reportages composent la collection complète de Continents sans visa diffusé jusqu'au 3 avril 1969 puis remplacé par le magazine hebdomadaire Temps présent.

Continents sans Visa était composé de plusieurs sujets et d'abord diffusée une fois par mois. Dès le 29 avril 1965 s'y ajoute une deuxième émission mensuelle Dossier traitant à fond d'un seul thème. En effet, pour gagner en visibilité, Continents sans Visa propose une édition hebdomadaire alternant les émissions Dossier, Le Magazine, Le Point.