Jo Siffert et sa femme

Jo Siffert et son épouse en 1968.

En mars 1963, Jo Siffert, accompagné de son épouse, répond à une interview de Serge Hertzog, correspondant de la TSR à Fribourg. Mais est-ce son épouse ou sa petite amie?

Dans son portrait de Jo Siffert (Reportages en Suisse), Nicolas Meienberg évoque l'amie de jeunesse du coureur, Yvette: «Elle a connu et supporté les débuts difficiles du coureur automobile et elle a été témoin de la transformation de son nom: de Seppi, d'origine singinoise, on a fait un Joseph, d'inspiration française ou suisse romande… » Meienberg parle également de la première épouse de Siffert, Simone, «la fille du brasseur Guhl (de la brasserie Beauregard)». Mais rien sur la seconde épouse.