Fraction armée rouge

Qui sont ces terroristes de  la Bande à Baader? Interviews en Allemagne.

Le 8 décembre 1977, Temps présent diffuse son reportage sous le titre: Allemagne, le défi de la peur : le terrorisme.

Dans cet extrait, le cinéaste allemand Volker Schlöndorff et le politologue français d'origine allemande Alfred Grosser tentent d'expliquer qui étaient les terroristes de la Fraction armée rouge, également surnommée la Bande à Baader.

Dans les années 1967-1968, plusieurs groupes d'extrême gauche impliqués dans la lutte armée se sont formés en Allemagne. La Fraction armée rouge (FAR) concevait son combat dans une perspective internationaliste et anti-impérialiste.

Après avoir reçu une formation militaire dans un camp du Fatah en Jordanie, la FAR attira l'attention par des attaques de banques, vols de véhicules et autres larcins dont le but était de subvenir aux besoins du groupe. En 1971, la RAF publie et distribue son Concept de la guérilla urbaine. A partir de 1972, la RAF commit des attentats à la bombe contre des intérêts militaires américains et des institutions publiques, faisant plusieurs morts et de nombreux blessés.

Ulrike Meinhof et Andreas Baader, les chefs historiques sont capturés en 1972. Les enlèvements et prises d'otages se multiplient pour les faire libérer. Le 8 mai 1976, Ulrike Meinhof est retrouvée pendue dans sa cellule. Le 18 octobre 1977, Andreas Baader, Gudrun Ensslin et Jan-Carl Raspe sont retrouvés morts dans leur cellule. La version officielle parle de suicide.

  • Journaliste: Jacques Pilet
    Réalisateur: Pierre Demont