L'as des réglettes

Maurice est un as du calcul, grâce à la méthode des réglettes.

La Rosière dans les années 60, ce sont sept familles, vingt enfants et une école… Et pas n'importe laquelle, puisqu'on y applique déjà – et avec quel brio! – la méthode Cuisenaire. Cette méthode, dite aussi des nombres en couleurs, est basée sur l'apprentissage du calcul au moyen de réglettes de couleur et de longueur différentes.

Georges Cuisenaire, ce professeur belge interviewé par Boris Acquadro dans ce reportage, pensait que l'enfant avait besoin de concret pour comprendre les chiffres. Grâce à ces réglettes, que l'enfant manipule en diverses opérations, c'est en fait son cerveau qu'il entraîne dans une gymnastique qui lie le concret et l'abstrait. Vous souvenez-vous vous aussi de la couleur de chacune des réglettes? 1 = blanc, 2 = rouge, 3 = vert clair, 4 = carmin… Carmin, avant même de savoir que c'était une couleur, on savait que c'était 4! Et la suite, vous la connaissez?

La méthode de Georges Cuisenaire a fait fureur et… le tour du monde, validée par les plus grands pédagogues et spécialistes de la psychologie enfantine. Des associations Cuisenaire existent aujourd'hui un peu partout et la méthode continue à être utilisée… En 1973, l'UNESCO a même recommandé l'utilisation du matériel Cuisenaire pour l'apprentissage du calcul.

  • Journaliste: Boris Acquadro, Paul Siegrist
    Réalisateur: Paul Siegrist