Michel Serrault

L'acteur français est l'invité de l'émission Racines.

L'acteur français disparu à l'âge de 79 ans laisse derrière lui une immense carrière. En 1990, il est l'invité de Jean-Pierre Moulin et de la TSR pour l'émission Racines.

Michel Serrault y confie ses doutes, ses joies et ses espérances. Hommage à un des grands du cinéma français.

Michel Serrault est né le 24 janvier 1928 à Brunoy en Essonne. En duo avec Jean Poiret, il a fait les belles heures des cabarets parisiens dans les années 1950 et 1960.

Il fait également partie de la troupe Les Branquignols. Au cinéma, il débute avec un rôle dans Les Diaboliques d'Henri-Georges Clouzot puis avec la troupe des Branquignols dans Ah ! les belles bacchantes. Avec eux il fera de nombreux autres films.

Michel Serrault se lance dans une longue aventure dans le film comique, Assassins et voleurs de Sacha Guitry avec Jean Poiret, Le Viager de Pierre Tchernia (qui le fera tourner dans plusieurs films) avec Michel Galabru. Michel Galabru, avec qui il tourne aussi un grand nombre de films comme Les Gaspards, Room service. Il fait ses débuts aussi avec un certain Louis de Funès peu connu à ce moment là, Nous irons à Deauville, Des pissenlits par la racine, Carambolages.

Figure du théâtre de boulevard, avec ses rôles dans des pièces télévisées de Au théatre ce soir, Michel Serrault triomphe en 1973 dans le rôle de « Zaza Napoli » dans La Cage aux folles, qu'il rejouera plus tard avec un succès international dans ses adaptations au cinéma.

Puis arrive L'Ibis rouge de Jean-Pierre Mocky avec Michel Simon. C'est un grand ami de Jean-Pierre Mocky avec qui Michel Serrault tourne un grand nombre de films dont le plus gros succès reste Le Miraculé où il retrouve pour la dernière fois dans un film son vieil ami Jean Poiret.

Il est un des rares acteurs français à pouvoir se «payer» le luxe de faire de grosses productions mais aussi des films d'art et essai, souvent à moins grand public.

C'est pourtant dans les rôles dramatiques que son talent d'acteur excèle, et fait parfois scandale comme à la sortie du film Assassin(s). Lors de la remise du César du meilleur acteur pour le film Garde à vue, son réalisateur Michel Audiard a dit de lui : « il est le plus grand acteur du monde ». L'acteur a reçu trois César dont un pour Nelly et Monsieur Arnaud de Claude Sautet.

À la fin de sa vie, Michel Serrault jouait plutôt des rôles de «pépé» campagnard à la française, un peu rustre, mais au grand cœur, comme dans Les Enfants du marais de Jean Becker, avec Jacques Villeret et Jacques Gamblin, ou Une hirondelle a fait le printemps de Christian Carion et Albert est méchant aux côtés de Christian Clavier.

Il souffrait d'une maladie rare, appelée polychondrite atrophiante, qui se caractérise, entre autre, par la diminution des cartilages du nez et des oreilles. Il est décédé le 29 juillet 2007 à l'âge de 79 ans à Honfleur.

  • Journaliste: Jean-Pierre Moulin
    Réalisateur: Loyse Andrée