Les Boissonnas

Une dynastie de photographes raconte l'histoire de Genève.

Nicolas Bouvier lit le texte retraçant la dynastie des photographes Boissonnas, témoins de l'histoire de Genève au début du XIXe siècle, dans l'émission Dimanche soir en 1982.

Henri-Antoine Boissonnas, graveur de médailles et de boîtiers de montres, devient peintre-photographe et reprend l'atelier de photographie Auguste Garcin à Genève en 1864. Il fait construire un bâtiment au quai de la Poste en 1872, dont trois étages seront consacrés à la photographie.

Edmond-Victor, le fils cadet, est chimiste et technicien. Il invente les plaques orthochromatiques qui introduiront la couleur. Cette invention le rend célèbre dans l'Europe entière et il émigre à Saint Louis, en Amérique, pour travailler la fabrication industrielle de ses plaques photographiques dans une firme en construction. Il mourra quelques mois après du typhus, en trois jours.

Son fils aîné Fred, musicien puis photographe, reprend le flambeau et un atelier en plein essor. Il rencontre sa future femme Augusta Magnin, avec qui il vivra une idylle de 50 ans, et qui lui donnera 9 enfants! Il réalise des photos de studio, les photos de la Fête des Vignerons de 1905 et devient à cette occasion l'interprète officiel d'Emile Jaques-Dalcroze. Fred part en Grèce et tombe amoureux de ce pays qu'il photographiera abondamment. L'Egypte l'inspire également et il fera beaucoup de dessins.

Les trois fils de Fred vont se succéder à l'atelier: Edmond-Edouard prend des photos des années 20, Henri-Paul photographie l'Anatolie et Paul prend des photos d'art et devient l'illustrateur de Skira.

Voir également le groupe consacré aux Boissonnas sur notrehistoire.ch

Fred Boissonnas appartient à une famille genevoise de photographes dont le père Antoine-Henri (1833-1889), reprit en 1864 l'atelier de photographie d'Augustin Garcin.

Frédéric dirigera l'atelier de 1887 à 1927. Il est le frère d'Edmond-Victor Boissonnas (1862-1890) et le père d'Edmond-Edouard Boissonnas (1891-1924). Son deuxième fils, Henri-Paul Boissonnas (1894-1966), lui succèdera à la direction de l'atelier de 1927 à 1969. Son troisième fils, Paul, deviendra l'illustrateur de Skira.

De 1969 à 1990, la direction de l'atelier sera confiée au gendre d'Henri-Paul, Gad Borel (1942).

  • Journalistes: Nicolas Bouvier et Catherine Charbon
    Réalisateur: Paul Rosay