Coluche candidat

  • Vidéo 10 min.

Les élections présidentielles françaises de 1981 sont marquées par l'entrée en lice d'un trublion célèbre: le comique Michel Gérard Joseph Colucci alias Coluche qui, le 30 octobre 1980, annonce sa volonté de se porter candidat à la présidence pour dénoncer, selon lui, l'inefficacité chronique des politiciens français. Son slogan est simple: «Avant moi la France était coupée en deux, maintenant elle sera pliée en 4» !

Cette déclaration entraîne un important soutien populaire qui atteint 16% des intentions de vote ainsi que le ralliement de plusieurs intellectuels de renom dont le sociologue Pierre Bourdieu et le philosophe Gilles Deleuze.

Le phénomène dépasse sans doute le comique qui, victime du boycott des médias et de la farouche opposition de tous les bords politiques, préfére annoncer son retrait le 16 avril 1981 en appellant à voter pour le candidat socialiste François Mitterrand.

Dans cette courte interview, Coluche affirme son désenchantement vis-à-vis de la classe politique et sa surprise de constater le soutien populaire qui l'accompagne.

Humoriste français, Michel Gérard Joseph Colucci alias Coluche, est né à Paris le 28 octobre 1944.

Issu du «Café de la Gare», troupe créée par Romain Bouteille, Coluche passe très rapidement de la scène au cabaret, puis devant les caméras de cinéma où il interpète des rôles comique mais parfois dramatique, comme dans Tchao Pantin, de Claude Berri en 1983, qui lui vaudra un César. Il s'essaie également à la radio sur Europe1.

Tour à tour admiré, craint, dénigré, Coluche s'est imposé comme le provocateur des années quatre-vingt, allant jusqu'à se déclarer candidat à l'élection présidentielle de 1981 et organisant, en 1985, un canular par son faux mariage avec l'humoriste Thierry Le Luron.

Au cœur de l'hiver 1985-86, Coluche lance les «Restos du coeur». Sa célèbre salopette lui avait été donnée à ses débuts par le mouvement Emmaüs, Coluche renvoya l'ascenseur en remettant un chèque d'un montant important à l'abbé Pierre pour ce mouvement.

Passionné de sports mécaniques, il s'est engagé sur le Paris-Dakar. Coluche a d'ailleurs tenté et obtenu le record du monde sur piste de vitesse en moto. Une passion qui le coûtera la vie: il meurt le 19 juin 1986 dans un accident de moto.