Mireille Darc

Mireille Darc en 1970.

«J'étais brune, j'étais triste. Je suis blonde, je suis gaie…» Dans cet extrait du portrait de Mireille Darc, diffusé en mars 1979, la jeune actrice se présente telle qu'en elle-même: une femme simple, libérée, qui a toujours fait ce qu'elle voulait.

Dans le sillage de Brigitte Bardot, Mireille Darc a incarné au cinéma cette nouvelle génération d'actrices qui n'hésitaient pas à bousculer les canons traditionnels de la beauté et de la spontanéité, au risque, parfois, de paraître manquer d'une certaine profondeur.

Mireille Darc, de son vrai nom Mireille Aigroz, est née le 15 mai 1938 dans un milieu modeste. Elle suit les cours du Conservatoire d'art dramatique de Toulon et obtient un prix d'excellence. En 1959, elle débute à Paris une carrière de mannequin. Après ses débuts à la télévision, elle est révélée par Georges Lautner, dont elle devient l'une des interprètes favorites (Les Barbouzes 1965 – Galia 1966 – La Grande Sauterelle 1967 – Il était une fois un flic 1972 – La Valise 1973, Seins de glace 1974 – Mort d'un pourri 1977). Elle a également tourné dans une série de films comiques. Sa carrière fut essentiellement construite autour de films grand public. En 1969, elle rencontre Alain Delon qui deviendra son compagnon pour plusieurs années.

  • Journaliste: Pierre-Pascal Rossi
    Réalisateur: Yvan Butler