Benno Besson

Benno Besson revient sur ses liens avec Bertold Brecht.

Benno Besson s'est éteint dans un hôpital de Berlin, le 23 février dernier au matin, à l'âge de 83 ans. C'est dans la capitale allemande, où il brilla pendant 29 ans, de 1948 à 1977, qu'il imposa son style de mise en scène d'un théâtre à la fois populaire et irrévérencieux.

Disciple de Bertolt Brecht, il a toujours gardé une grande liberté dans sa manière de faire vivre le théâtre. Dans cet extrait du portrait que dressa de lui en 1974 l'émission «Plateau libre», il s'exprime sur les liens qui l'unissait à Brecht. L'émission culturelle le suit également durant les répétitions de la pièce «Margarete in Aix».

Benno Besson est interviewé par Walter Weideli, chroniqueur littéraire du «Journal de Genève», spécialiste de Brecht et lui-même auteur dramatique. Il a écrit l'une des premières dramatiques originales de la TSR avec Le dossier Chelsea Street (1961) et d'autres ensuite dont Agonie et résurrection d'Henri Dunant (1979).

Benno Besson est né en novembre 1922 à Yverdon dans une famille d'instituteurs protestants. En 1948, il rencontre à Zurich Bertolt Brecht, qui deviendra son mentor. Benno Besson suit le dramaturge à Berlin-est et entre dans le cercle des metteurs en scène du Berliner Ensemble.

En 1956, après la mort de Brecht, il travaille au Deutsches Theater puis prend, en 1969, la direction artistique de la Volksbühne. Dès 1976, il monte des spectacles en Autriche, en Italie, en Scandinavie et en France pour le Théâtre des Nations. Il met également en scène des spectacles pour le Festival d'Avignon.

Il dirige la Comédie de Genève de 1982 à 1989, où il met en scène notamment «L'Oiseau Vert» de Carlo Gozzi, puis redevient metteur en scène indépendant à travers les grandes scènes européennes. Il meurt à Berlin le 23 février 2006.

  • Journaliste: Walter Weideli