Gustave Roud

Gustave Roud en 1965.

En 1965, le poète Gustave Roud reçoit le journaliste Guy Ackermann dans la ferme familiale à Carrouge.

Gustave Roud, filmé par le réalisateur Michel Soutter, dresse son auto-portrait en poésies, convictions et expériences personnelles. Et évoque sa jeunesse, ses amitiés, ses goûts et la création poétique.

Gustave Roud, né le 20 avril 1897 à Saint-Légier et mort le 10 novembre 1976 à Moudon, est un poète et un photographe suisse romand.

Il suit des études classiques à Lausanne et obtient une licence ès lettres. Vivant de sa plume, il traduit les poésies de Hölderin, Novalis et Rilke. Collaborateur aux Cahiers vaudois et à la Revue Romande, il participe activement aux activités du journal Aujourd'hui ainsi qu'aux éditions de la Guilde du livre.

Vivant solitaire dans la ferme familiale de Carrouge avec sa soeur aînée Madeleine, Gustave Roud entretient de nombreuses amitiés avec des artistes, poètes et hommes de lettres: Charles Ferdinand Ramuz, Ernest Ansermet, René Aunerjonois et Maurice Chappaz.

A côté de l'écriture poétique, de la traduction et de la critique d'art, Gustave Roud se consacre également à la photographie.

  • Journaliste: Guy Ackermann
    Réalisateur: Michel Soutter