Albert Cohen

Albert Cohen témoigne de sa relation privilégiée avec sa mère.

En 1974, âgé de presque 80 ans, lors d'une série d'entretiens accordés à la Télévision Suisse Romande, Albert Cohen parle de sa mère d'une manière émouvante. Il ne se pardonne pas d'avoir méconnu la générosité de cette femme simple et dévouée. Le vieil homme retrouve son enfance et les émotions liées à l'amour de cette femme.

Né à Corfou le 16 août 1895, Albert Cohen avait la nationalité suisse mais se considérait aussi bien français ou israélien. Sa famille s'installa à Marseille où il fait ses études secondaires. Il termine ses études de droit à Genève et épouse en premières noces une Genevoise.

Il participe au mouvement sioniste et sera son délégué à la Société des Nations qui devint l'Organisation des Nations Unies. Dès les débuts de la Seconde Guerre mondiale il rejoint de Gaulle à Londres.

Il revient plus tard à la littérature. Belle du Seigneur, son chef-d'oeuvre de presque mille pages, obtient le prix du roman de l'Académie française en 1968. Albert Cohen meurt à Genève le 17 octobre 1981, cinq ans avant que «Belle du Seigneur» entre, comme on dit, dans la Pléiade.

  • Journaliste: Franck Jotterand
    Réalisateur: André Gazut