Robert Badinter

L'avocat s'est engagé pour abolir la peine de mort en France.

Robert Badinter, qui sera ministre de la Justice dans le premier gouvernement de François Mitterrand fera voter, le 30 septembre 1981, soit quatre mois après la victoire de la Gauche à la présidentiele, la suppression de la peine de mort.

Ce combat, il le mena depuis l'exécution de son client, Roger Bontems, exécuté le 28 novembre 1972 pour complicité dans une prise d'otage sanguinaire. En 1976, pour l'émission Entretiens de la TSR, il développe les arguments qui motivent son engagement et revient sur l'affaire Patrick Henry, le meurtrier d'un garçon qu'il défendit.

Robert Badinter né le 30 mars 1928 à Paris. Professeur de droit, avocat, essayiste, il a été Garde des Sceaux et ministre de la Justice de 1981 à 1986. Il fit voter l'abolition de la peine de mort en France et la fin des juridictions d'exception. Robert Badinter prit la présidence du Conseil constitutionnel, de 1986 à 1995.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont une biographie de Condorcet écrite avec son épouse, l'écrivain Elisabeth Badinter.

  • Journaliste: Jean-Pierre Goretta