Jean Dubuffet

L'artiste Jean Dubuffet interviewé en 1976.

Inspirateur de la Collection de l'Art Brut à Lausanne, qui fut par ailleurs un des premiers lieux dédié à cette forme très particulière d'art, Jean Dubuffet répond à Clés du regard en 1976.

Deux caractéristiques, selon lui, différencient profondément l'art brut situé en marge de la culture traditionnelle: une violence à la source de la création et une aspiration vers la liberté.

Jean Dubuffet est né au Havre le 31 juillet 1901. Peintre, sculpteur, écrivain, il poursuivit une activité de négociant en vin tout en s'intéressant à l'expression artistique. A partir de 1942, il se consacra entièrement à la peinture, produisant une oeuvre très abondante qu'il s'est efforcé de situer en marge de la culture traditionnelle.

Il a ainsi exalté les productions d'individus, principalement des asociaux, «indemnes de la culture artistique», étrangers «au professionnalisme de l'art». A partir de 1945 il réunit ces ouvrages d'art brut, réalisés notamment par des malades mentaux, dont il apprécie les qualités d'ingénuité, de spontanéité et d'invention.

A partir de 1962, Jean Dubuffet aborda le cycle de «L'Hourloupe», formes proliférantes à l'apparence de puzzle coloré de bleu et de rouge vif, qu'il développa également en sculpture.

Jean Dubuffet s'est voulu un créateur de formes, mais aussi un révélateur: «mon art, a-t-il écrit, est une entreprise de réhabilitation des valeurs décriées; c'est en posture de célébration que se tiennent mes travaux.»

Il meurt à Paris le 12 mai 1985.

  • Journaliste: Guy de Belleval
    Réalisateur: Jaroslav Vizner