William Klein

Le cinéaste et photographe s'exprime sur la politique américaine.

Olivier Pradervand est vérificateur-restaurateur film au projet Archives. Passionné de cinéma, il a retenu cet extrait de l'émission Cinéma vif de mai 1968. Le réalisateur et photographe William Klein répond aux questions de Rodolphe-Maurice Arlaud.

Olivier Pradervand: «C'est un peu par hasard que j'ai découvert ce document sur William Klein dont je connaissais surtout le travail de photographe. Dans un français presque parfait – vivant à Paris, Klein est un observateur avisé des sociétés européenne et américaine – il nous livre quelques réflexions sur la représentation de la violence et sur la société américaine. Son discours, qui se caractérise par une grande liberté de ton, s'inscrit bien dans le mouvement de contestation de l'époque à l'égard de la politique américaine et du conflit au Viêtnam.

Il se montre tout aussi virulent sur les questions relevant de la politique intérieure, notamment le fonctionnement des scrutins électoraux et les diverses connivences militaro-industrielles. William Klein dénonce également la coloration religieuse du vocabulaire employé par les généraux américains pour parler de la guerre du Viêtnam, comme s'il s'agissait d'une croisade moderne. Autant de thématiques qui sonnent étrangement familières au spectateur de 2006…»

William Klein est né le 19 avril 1928 à New York. Peintre, réalisateur de films et photographe, il vit et travaille à Paris où il s'est rendu pour la première fois en 1947. Il entame alors une carrière de photographe et réalise des courts-métrages. Il travaille avec Louis Malle pour son film Zazie dans le métro.

Au début des années 1950, Klein expose des peintures géométriques abstraites et tient un journal photographique qui obtiendra le prix Nadar. Fellini l'invite à devenir son assistant. Au début des années 60, il tourne plusieurs émissions pour Cinq Colonnes à la une, notamment Les Français et la politique qui sera censuré.

William Klein s'est également illustré dans la photographie de mode et sa carrière de cinéaste est marquée par son engagement, notamment auprès des Noirs dont il soutient les luttes d'émancipation.

  • Journaliste: Rodolphe-Maurice Arlaud
    Réalisateur: François Bardet