Henry de Monfreid

Rencontre avec Henry de Monfreid

Henry de Monfreid raconte sa vie sur les mers, ses aventures hors du commun devant la caméra de Champ libre en 1965.

A 86 ans, il nous fait le récit de sa vie trépidante par delà les océans, évoquant des trafics en tous genres, les coutumes africaines, sa conversion "de circonstances" à l'Islam.

En 1947, il pose son baluchon sur la terre ferme à Ingrandes en France et "évite dès lors les aventures".

Entouré de ses tableaux et ses souvenirs exotiques, il continue d'écrire, de peindre et de jouer du piano.  Et à la question, "que comptez-vous faire maintenant?",  il répond superbement: "un thé!".

Henry de Monfreid est un écrivain-aventurier du 20e siècle.

Il naît le 15 novembre 1879 dans l'Aude en France. Après avoir entamé des études d'ingénieur, il décide de partir à l'aventure. Commence alors une vie de contrebandier, il vit du trafic de perles, armes, drogues. Il se convertit même à l'islam (religion de son équipage). 

L'écrivain Joseph Kessel lui conseille de consigner ses aventures. Ses livres, plus d'une cinquantaine, rencontrent un beau succès, notamment Les secrets de la Mer Rouge, son best-seller de 1931.

Il s'installe en 1947, à Ingrandes en France, entouré de tableaux de Gauguin qui était un ami de son père. Dès lors, il joue du piano, peint et écrit, entouré de ses souvenirs ramenés de pays lointains.

Après sa mort le 13 décembre 1974, Henry de Monfreid laisse derrière lui une oeuvre prolixe. On estime que ses toiles  approche le millier.