L'Everest vaincu

L'Himalaya.

Après deux tentatives suisses d'atteindre le sommet de l'Everest en 1952, une expédition britannique reprend le flambeau en 1953, sous la direction du général de brigade John Hunt et de l'alpiniste néo-zélandais Edmund Hillary. Le sherpa Tensing Norgay, qui avait déjà fait partie des expéditions suisses, est également de la partie. Le 29 mai 1953, au terme d'une expédition menée comme une conquête militaire, Hillary et Tensing atteignent le sommet de la montagne mythique, à 8848 mètres. Le retentissement est international, et la presse suisse se rue à l'aéroport de Kloten où l'équipe doit faire escale lors de son retour.

John Hunt rend hommage aux alpinistes suisses qui ont tracé la voie et donc facilité leur approche. Tout aussi fair-play, Raymond Lambert, héros malheureux des deux expéditions de 1952, se fait raconter le franchissement du dernier parcours.

(Source photo: TSR)

Accompagné de son ami, le sherpa Norgay Tensing  (décédé en
1986), Edmund Hillary fut le premier homme à atteindre, le
29 mai 1953, le toit du monde (8848 mètres) dans la chaîne de l'Himalaya. Le
succès de l'expédition pour la conquête de l'Everest avait été annoncé
publiquement le 2 juin, jour du couronnement de la Reine Elizabeth II
d'Angleterre.

Hillary et Tensing faisaient partie d'une expédition dirigée
par un colonel britannique John Hunt qui avait installé neuf camps d'altitude,
contre quatre aujourd'hui, et trois cent cinquante porteurs avaient apporté dix
tonnes de matériel au camp de base.

  • Journaliste: Jean-Pierre Goretta