Johnny Hallyday, l'idole

Les jeunes années d'une star

Scroll

Ses débuts

En décembre 1960, un teenager allume le feu au club genevois Le Grillon, c'est la première apparition à la télévision romande de Johnny Hallyday que l'on présente déjà comme l'idole des jeunes. "Souvenirs, souvenirs", "Le petit clown de ton coeur" et "Kili-watch" dérident le sage public helvétique.

Johnny Hallyday au Grillon à Genève en 1961.
Music-hall à domicile - Publié le 04 janvier 1961

 

 

En interview

Dès ses débuts, le chanteur a entretenu un lien particulier avec la Suisse et la Télévision romande qui lui a consacré de nombreuses émissions. Alors l'interview, un exercice obligé quand on est une vedette, Johnny s'y soumet avec une certaine réserve mais aussi avec beaucoup de fraîcheur et de naturel.

Un blouson noir, Johnny? En tout cas pas dans cette angélique interview donnée à la TSR en 1962. Oui, il aime les voitures de sport et les starlettes. Et alors?

Johnny Hallyday en 1962.
Carrefour - Publié le 04 avril 1962
 

1969, après un accident le chanteur, à cheveux longs cette fois, repart en tournée: il s'arrête à Genève. Sa musique, ses amis, ses fans, il répond à la TSR.

Johnny Hallyday en interview en 1969.
Carrefour - Publié le 02 mars 1969

L'amour

Avec Sylvie Vartan qui lui est présentée en 1961 et qu'il épousera en 1965, Johnny Hallyday fait plusieurs passages en Suisse: le couple vedette attire les caméras.

C'est au Casino de Montreux que Sylvie Vartan fête ses dix-neuf ans en 1963. Avec Johnny.

La fête à Vartan
Carrefour - Publié le 19 août 1963

Quand l'amour s'en va et que tout est fini... le fameux tube des Crystals interprété par Johnny.

Da dou ron ron
Carrefour - Publié le 27 novembre 1963
 

Des enfants et finir ses jours heureux, voilà l'idée du mariage selon Johnny

Johnny Hallyday en concert en 1965.
Carrefour - Publié le 20 août 1965

Le célèbre couple fait une halte au restaurant de l'aéroport de Genève.

Sylvie et Johnny
Carrefour - Publié le 20 janvier 1966

Fragile

Johnny en scène fait preuve d'une énergie fascinante. Il est adulé par ses fans mais l'idole des jeunes vit pourtant une année difficile en 1966. Epuisé par ses spectacles et des déboires financiers, abattu par des problèmes dans son couple, l'artiste apparaît comme un roi triste et c'est le titre du portrait intime de l'artiste que livre Claude Goretta.

 

Quand un homme perd ses rêves La vie n'est plus rien pour lui Il n'est qu'un homme sans destin et sans rien...

Tiré de l'album Génération perdue de Johnny Hallyday, 1966

 

Johnny Hallyday en concert en 1966.
Continents sans visa - Publié le 03 novembre 1966

 

Pourtant quelques mois plus tard, Johnny Hallyday est de retour et se prépare à l'Olympia. Le rocker fait sa promotion avec Daniel Filipacchi, l'animateur de l'émission de radio Salut les copains.

Johnny Hallyday participe à 'émission Salut les copains.
Les jeunes aussi - Publié le 10 avril 1967
 

 

 

Johnny à Bochuz

Visage d'ange et image de blouson noir, l'école de la rue a mené Johnny aux portes du pénitencier, le chanteur le répétera souvent: "la musique m'a sauvé". Peut-être est-ce pour cette raison que Johnny Hallyday tenait à offrir un concert à des prisonniers?

En 1973, la TSR avec le réalisateur Jean-Claude Chanel et le journaliste Christian Defaye lui propose un tour de chant aux Etablissements pénitentiaires de la Plaine de l'Orbe et c'est ainsi que le rocker se trouve devant un parterre de détenus de Bochuz. La star se produit en compagnie de l'humoriste Raymond Devos et s'entretient avec les prisonniers. En photos et en images ce moment exceptionnel et touchant.

 

La TSR à la prison de Bochuz, le temps d'un concert.
La TSR à la prison de Bochuz, le temps d'un concert. [RTS]

 

Johnny Hallyday en émission à la prison de Bochuz (photomontage).
Johnny Hallyday en émission à la prison de Bochuz (photomontage). [RTS]
 

 

Johnny Hallyday et Raymond Devos.
Johnny Hallyday et Raymond Devos. [RTS]

 

Johnny Hallyday entouré (de g. à dr.) de Jean Dumur, Jean-Claude Chanel, M. Auberson et Christian Defaye.
Johnny Hallyday entouré (de g. à dr.) de Jean Dumur, Jean-Claude Chanel, M. Auberson et Christian Defaye. [RTS]
 

Johnny Hallyday chante devant les détenus de Bochuz, 1974.
Information - Publié le 23 juillet 1974

 

Authenticité et générosité, c'est ce qui frappe dès les débuts de Johnny Hallyday. Ses fans ne s'y tromperont pas et cela sans doute explique la longue carrière de l'idole des jeunes: Johnny finira par rassembler dans son public toutes les générations.

 

 

Sources

 

Music-hall à domicile / 4 janvier 1961 / Présentateurs: Jean Charles et Anne-Marie, réalisateur: Pierre Matteuzzi

Continents sans visa - Le roi triste / 3 novembre 1966 / Journaliste: Claude Fleouter, réalisateur: Claude Goretta

Les jeunes aussi - Le retour de Johnny / 10 avril 1967 / Journaliste: Claude Fleouter, réalisateurs: Claude Goretta, Raymond Vouillamoz

Pour vous messieurs X: Johnny Hallyday et Raymond Devos à Bochuz / Journaliste: Christian Defaye, réalisateur: Jean-Claude Chanel

 

Marielle Rezzonico et Sophie Meyer pour les archives de la RTS

Le retour de Johnny.
Le retour de Johnny. [RTS]
 
Le roi triste, Johnny Hallyday en studio en 1966.
Le roi triste, Johnny Hallyday en studio en 1966. [RTS]