Modifié le 30 octobre 2017

Archives RTS: sauver et restaurer

Avant et après la restauration numérique.
Avant et après la restauration numérique. [RTS]
En 2003, les responsables des archives de la RTS constatent que les films et les bandes vidéo conservés dans les sous-sols de la tour basée à Genève sont menacés à moyen terme de destruction. La sonnette d'alarme est tirée mais le processus qui conduira à la sauvegarde, puis à la restauration du patrimoine audiovisuel de la RTS sera long et parfois compliqué.

Un patrimoine en péril

Bande altérée par le syndrome du vinaigre
Bande altérée par le syndrome du vinaigre [RTS]

 

Les supports les plus touchés sont les pellicules film et leurs bandes son: stockées depuis 1954, elles sont vouées à se détruire sous l'effet d'un processus chimique appelé « syndrome du vinaigre ». Le constat est sans appel: il faut de toute urgence lancer un programme pour sauver ce patrimoine en péril.

 

Syndrome du vinaigre
Le Court du Jour - Publié le 12 septembre 2005
 

 

Plan d'action

Sauver les archives est un défi de taille dont le coût ne peut être assumé seul par la TSR. Fin 2004, la Fondation pour la sauvegarde du patrimoine audiovisuel de la TSR (FONSAT) voit le jour. Présidée par Jean Cavadini, elle lance en 2005 le projet Archives, une vaste opération de numérisation qui concerne près de 70'000 heures de programmes. Le projet s’achève huit ans plus tard, en 2013. Mais tout n’est de loin pas terminé.

Retrouvez votre passé
Le Court du Jour - Publié le 15 septembre 2005
 

 

Le virage de la restauration numérique

En effet, on s'aperçoit que certains documents numérisés sont difficilement diffusables au temps de la haute définition et des écrans plats géants. Les technologies numériques offrent de nouvelles possibilités en matière de restauration. La RTS décide d’en faire profiter son public. Ces procédés permettent de rehausser significativement la qualité de l'image. Comparons par exemple les deux plans ci-dessous, tirés du documentaire "La dernière campagne de Kennedy":

Robert Kennedy
Robert Kennedy [RTS]

A gauche, nous trouvons l'image analogique telle que l’ont vue les téléspectateurs en 1969 dans l'émission Continents sans Visa. A droite, la même image remastérisée et numériquement restaurée. Le résultat est assez saisissant.

 

Joe Dassin
Joe Dassin [DR]

Grâce à la restauration numérique, on peut également retoucher des défauts qui se seraient rajoutés sur la pellicule (par exemple les poussières et les rayures présentes sur l'image de Joe Dassin ci-dessus), mais aussi gommer des défauts photographiques enregistrés sur la pellicule. Le portrait d’Yves Montand (ci-dessous) comporte une séquence avec un « poil caméra » qui se promène sur sa joue. Un long travail, image par image, sera alors nécessaire afin d’éliminer ou d’atténuer ce défaut qui accrochait le regard jusqu'à perturber la perception du document.

Yves Montand
Yves Montand [RTS]

 

Des archives de qualité à partager

Nous pouvons donc aujourd'hui proposer aux professionnels de la RTS et au public un matériel de qualité offrant un meilleur confort de vision. Que ce soit sur le site des archives de la RTS, les réseaux sociaux ou dans l’émission « En ce temps-là », composée exclusivement de reportages et d’émissions restaurés.

En ce temps-là
Interface - Publié le 11 février 2017
 

Nul doute que les archives de la RTS vont continuer dans le futur à bénéficier des développements des technologies numériques.

 

Martine Cameroni, Didier Bufflier et Sophie Meyer pour les archives de la RTS

Publié le 30 octobre 2017 - Modifié le 30 octobre 2017