Modifié le 08 mars 2018

Georges Schwizgebel, un maître du cinéma d'animation

De l'animation à l'auteur Georges Schwizgebel, un portrait.
De l'animation à l'auteur Georges Schwizgebel, un portrait. [RTS]
L'oeuvre de Georges Schwizgebel a marqué le cinéma d’animation suisse. En 1990 dans l’émission culturelle de la Télévision Suisse Romande "Viva", la cinéaste Patricia Plattner avait carte blanche pour tracer le portrait de ce magicien du mouvement.

Des débuts de graphiste

Ce peintre-graphiste-dessinateur, d’origine jurassienne, débute sa carrière en 1970. Il crée à Genève en 1971 le studio d’animation GDS, avec les graphistes Claude Luyet et Daniel Suter. S’ils collaborent pour des travaux de commande, Georges Schwizgebel tient cependant à conserver son indépendance.

L'animation, un travail de patience

Ce créateur d’images animées a la passion du mouvement et de la musique. Il poursuit un travail complexe, artistique et technique tout à la fois, et qui nécessite une patience infinie. Pour raconter une histoire, il faut partir de prises de vue réelles ou imaginaires, peindre ou dessiner, image par image, les perspectives, les plans, les décors, les personnages, les calques, les déplacements qui s’animeront par la suite. Superposer couleurs et textes pour construire une réalité qui se met à bouger avec de la musique et offrir une oeuvre dans laquelle le spectateur pénètre avec bonheur.

Capture d’écran 2018 02 28 à 16.46.26
Viva - Publié le 20 novembre 1990

Georges Schwizgebel est un artiste-artisan poétique, original et littéralement captivant. Ses œuvres ont été plusieurs fois primées dans différents festivals du monde. Il reçoit le 23 mars 2018 le Prix d'honneur du cinéma suisse.

Martine Cameroni pour les archives de la RTS

Publié le 07 mars 2018 - Modifié le 08 mars 2018