Publié le 26 mai 2017

Le Soudan, un pays divisé

L'objectif du Conseil de la Révolution soudanais en 1969: l'unité nationale
L'objectif du Conseil de la Révolution soudanais en 1969: l'unité nationale [RTS]
Depuis 1956, le Soudan est en proie à une guerre civile opposant le nord et le sud du pays. En 1969, le gouvernement porté au pouvoir par un coup d'état militaire entreprend de restaurer l'unité nationale.

L'instabilité politique

Les deux régimes successifs établis au Soudan après l'accession du pays à l'indépendance en 1956 sont "morts du sud": c'est en effet la guerre civile opposant le nord et le sud du Soudan au lendemain de sa libération de la tutelle britannique qui a causé leur chute.

En octobre 1969, le nouveau gouvernement d'obédience socialiste veut mettre fin au conflit et restaurer l'unité nationale. Cela d'autant plus que la rébellion Anya Nya a pris la forme d'une véritable guerre séparatiste du Sud Soudan. Le jeune président Gafaar Nimeyri à la tête du Conseil de la Révolution se rend donc dans le sud du pays pour rallier les populations équatoriales à son régime. Une équipe de Temps présent le suit.

Les origines de la guerre civile

Au nord, Khartoum et une Afrique blanche et musulmane, à Juba, au sud, une Afrique noire, chrétienne et animiste. Cette division ne suffit cependant pas à expliquer à elle seule la guerre civile au Soudan. Les racines du conflit plongent dans la politique coloniale britannique, comme le montre cet extrait du reportage réalisé par Christian Mottier.

Au sud du Soudan, les populations accueillent les émissaires du nord.
Temps présent - Publié le 10 octobre 1969

Le président Nimeyri accordera une forme d'autonomie au sud du pays dès 1972 avant de suspendre ce régime particulier en 1983, déclenchant ainsi un conflit qui durera vingt ans.

Le Sud Soudan devient un état indépendant le 9 juillet 2011 et sombre rapidement dans une nouvelle guerre, intérieure cette fois.

Marielle Rezzonico pour les archives de la RTS

Publié le 26 mai 2017